Vitamine C + ZINC : Remède efficace contre la COVID-19 ?

Vitamine C et Zinc COVID-19

La vitamine C, aussi connue sous le nom d’acide ascorbique, est un complément alimentaire très prisé en France et dans le monde pour renforcer le système immunitaire, prévenir le rhume, la grippe et réduire le risque de rechutes. Le zinc est un oligo-élément qui contribue à stimuler également le système immunitaire.

De nombreuses personnes ont lu via les pages internet que ces deux suppléments _ a hautes doses _ pris ensemble constitueraient un bon remède pour réduire la durée des symptômes du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) ou COVID-19.

Que démontrent les premières études scientifiques sur l’effet de la vitamine C et du zinc sur une personne contaminée par le coronavirus ?  L’utilisation de suppléments vitaminiques a-t-elle un impact significatif sur les symptômes de la maladie COVID-19 ?

Essai clinique randomisé sur 214 personnes

En 2020, aux Etats-Unis (Ohio et Floride), un total de 214 patients atteints d’une infection confirmée par le SRAS-CoV-2 et recevant des soins ambulatoires ont fait l’objet d’un essai clinique randomisé avec l’objectif de vérifier si la combinaison du ZINC et de la VITAMINE C à fortes doses est capable de réduire la gravité ou la durée des symptômes.

4 groupes de patients ont été formés. Un groupe recevait du gluconate de zinc (50 mg), un autre de la vitamine C (8 grammes), un autre les deux ensemble (zinc + Vit. C) et le dernier groupe un traitement habituel ou conventionnel.

Le critère d’évaluation principal était le nombre de jours nécessaires pour atteindre une réduction de 50% des symptômes, y compris la gravité de la fièvre, de la toux, de l’essoufflement et de la fatigue (évalué sur une échelle de 4 points pour chaque symptôme).

VITAMINE C + ZINC – Résultats de l’étude  

Il n’y avait pas de différence significative dans la durée des symptômes entre les 4 groupes.

Les patients ayant reçu des soins habituels ou conventionnels sans avoir reçu une supplémentation de vitamine C et/ou zinc ont obtenu une réduction de 50% des symptômes à une moyenne de 6,7 jours par rapport à 5,5 jours pour le groupe acide ascorbique, 5,9 jours pour le groupe gluconate de zinc, et 5,5 jours pour le groupe recevant les deux.

Ces résultats suggèrent que le traitement avec du zinc, de l’acide ascorbique ou les deux n’affecte pas significativement les symptômes du SRAS-CoV-2.

VITAMINE C + ZINC a fortes doses – Effets Secondaires

La recherche, publiée par la revue médicale JAMA Network Open, explique même que les patients ayant consommé de fortes doses de zinc et de vitamine C ont souffert d’autres effets secondaires indésirables, tels que des nausées ou des diarrhées.

L’utilisation excessive de zinc pourrait entraîner des effets indésirables, tels que sécheresse de la bouche, des nausées, la perte d’appétit, la diarrhée et produire un goût métallique dans la bouche.

« Malheureusement, ces deux suppléments n’ont pas répondu à nos attentes », ont expliqué le Dr Erin Michos de John Hopkins et le Dr Miguel Cainzos-Achirica de Houston Methodist.

Source : https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2776305

La Médecine Traditionnelle Chinoise : Un point – Un geste – Une plante

➤ Traité de Médecine Traditionnelle Chinoise et Cartographie énergétique e-book