Covid-19 et ASPIRINE | BIENFAITS contre les risques de complications

Covid-19 et ASPIRINE - BIENFAITS contre les risques de complications

Les chercheurs disent que l’aspirine peut aider les personnes hospitalisées avec le COVID-19, en raison entre autres de la capacité du médicament à réduire le risque de caillots sanguins.

Les experts soulignent que l’aspirine n’est PAS UN MEDICAMENT PRÉVENTIF et peut provoquer des effets secondaires tels que des saignements excessifs.

Pourquoi y-a-t-il des raisons de penser que le médicament le plus populaire de l’histoire de la médecine et de la pharmacie peut sauver des vies contre le CORONAVIRUS ?

Découvrez dans cet article les conclusions d’une étude rétrospective. Comment une dose quotidienne d’aspirine peut aider à réduire le risque de complications graves du COVID-19 ? Quelles sont les propriétés pharmacologiques de l’aspirine bénéfiques pour traiter certains malades de la COVID-19.

COVID-19 : Étude rétrospective de l’action de l’aspirine

Des chercheurs de l’école de médecine de l’Université du Maryland ont examiné les dossiers de 412 adultes atteints de la COVID-19 qui avaient été admis dans des hôpitaux aux États-Unis entre mars et juillet 2020. C’est ce qu’on appelle une étude rétrospective (étude après coup) et observationnelle !

Un peu plus de 23% des patients avaient reçu une faible dose quotidienne d’aspirine dans les 24 heures suivant leur admission à l’hôpital ou dans les 7 jours précédant leur admission.

Les chercheurs ont rapporté que les personnes prenant de l’aspirine étaient 44% moins susceptibles d’être mises sous respirateur et 43% moins susceptibles d’être admises à l’unité de soins intensifs (USI ou ITU).

Ces scientifiques ont également signalé que ceux qui prenaient de l’aspirine avaient un risque de mourir du COVID-19 réduit de 47% par rapport à ceux qui ne prenaient pas de dose quotidienne d’aspirine.

« Notre analyse suggère que l’utilisation d’aspirine peut avoir des effets bénéfiques chez les patients atteints de COVID-19 », ont écrit les auteurs de cette étude.

« Les résultats de notre étude sont étonnants, en particulier parce que l’aspirine a été étudiée en profondeur dans les maladies cardiovasculaires chroniques, elle a un profil de sécurité bien décrit et l’aspirine est disponible dans le monde entier !», ont-ils ajouté.

Remarque Importante au sujet des bienfaits de l’aspirine contre la Covid-19

Les chercheurs soutiennent que les résultats de cette étude rétrospective et observationnelle justifient une enquête plus approfondie dans un essai contrôlé randomisé.

Le Dr Dean Blumberg, chef des maladies infectieuses pédiatriques à l’Université Davis Health de Californie, affirme que LES RESULTATS DE L’ETUDE SONT PROMETTEURS MAIS DOIVENT ETRE CONFIRMES.

COVID-19, Caillots sanguins et Propriétés de l’aspirine

Nous savons que la COVID-19 induit un état dit « hypercoagulable » qui correspond à la tendance à former des caillots sanguins de manière inappropriée dans les vaisseaux sanguins. Les patients hospitalisés pour la Covid-19 courent un risque accru de caillots sanguins, en particulier si elles sont aux soins intensifs.

Certaines études suggèrent qu’entre 30 et 70% des personnes atteintes de COVID-19 dans les soins intensifs développeront des caillots sanguins dans les jambes ou les poumons.

« Cela fait partie de la réponse inflammatoire et implique la muqueuse des vaisseaux sanguins, en particulier les petits et moyens vaisseaux sanguins », a expliqué le Dr William Schaffner, un expert en maladies infectieuses à l’Université Vanderbilt dans le Tennessee.

« Lorsque cela se produit, le flux du sang ralenti et commence à coaguler. Quand cela se produit, ce n’est pas bon du tout puisque les tissus fournis par ces vaisseaux sanguins sont privés d’oxygène. Pire, si les caillots se forment dans des vaisseaux suffisamment gros, ils peuvent se rompre et provoquer des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques !

« L’aspirine pourrait donc être très utile en tant que médicament ayant la propriété de réduire la réponse inflammatoire du corps a la COVID-19 comme on le voit dans la phase deux de la maladie », a déclaré le Dr Schaffner.

CONCLUSIONS ACTUELLES sur l’utilisation de l’aspirine pour traiter les personnes hospitalisées avec la COVID-19

L’étude citée plus haut dans l’article est une étude observationnelle. Il ne s’agissait pas d’un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo.

 L’aspirine constitue néanmoins un traitement prometteur !

 » Si les résultats sont confirmés par des études supplémentaires, l’aspirine pourrait être intégrée aux protocoles de traitement ambulatoire, a déclaré le Dr Dean Blumberg.

Il ajoute : L’aspirine ne pourrait pas être utilisée à titre prophylactique ou à titre préventif, mais seulement comme un remède thérapeutique précoce. « 

➤ Traité de Médecine Traditionnelle Chinoise et Cartographie énergétique e-book