Quantcast

Comment Traiter Les Problèmes Intimes Masculins Naturellement ?



Sang dans le sperme ou hémospermie - Symptômes, causes et traitements

Sang dans le sperme ou hémospermie

 

Qu'il est terrifiant pour un homme en âge de procréer d'apercevoir, après éjaculation, la présence du sang dans le sperme! La couleur du sang peut être rosée, rouge ou brunâtre.

Beaucoup d'hommes très inquiets par ce phénomène pensent avoir un cancer des testicules ou quelque chose de très grave. C'est heureusement rarement le cas. C'est ce que nous allons découvrir dans cet article.

En terme médical, la présence de sang dans le sperme (sperme rouge) est appelée une hémospermie ou encore hématospermie (en grec, hémo ou hémato relatif au 'sang' et spermie qui signifie 'semence').

Quelles sont les causes de la présence de sang dans le sperme?

La présence de sang dans le sperme est une pathologie qui peut être causée par des petites hémorragies qui ont lieu dans le système génito-urinaire masculin. Les zones concernées peuvent être : la vessie, l'urètre, les testicules, les vésicules séminales, l'épididyme et la prostate (ou glande prostatique).

L'hémospermie est relativement fréquente suite à une biopsie de la glande prostatique. Plus de 80% des hommes qui subissent une biopsie de la prostate (pour détecter un éventuel cancer) rencontrent du sang dans le sperme pendant une durée de trois à quatre semaines après l'intervention.

De même, la vasectomie (stérilisation par ligature chirurgicale des canaux déférents) peut conduire à l'apparition du sperme rouge ou sperme sanglant pendant environ une semaine après la procédure.

Qu'en est-il des hommes qui n'ont pas subi récemment de biopsie de la glande prostatique ou de vasectomie et qui présentent une hémospermie ? La cause peut-être alors liée à une tumeur bénigne ou maligne (5 à 10% des cas) du système génital masculin.

Sachez cependant que dans de très nombreux cas, aucune cause n'est identifiée. Une hémorragie au niveau du système génito-urinaire peut être due à une lésion si insignifiante (rupture de petits vaisseaux sanguins) qu'aucun examen ne peut la mettre en évidence. On parle dans ce cas d'hémospermie idiopathique, un symptôme gênant qui peut disparaître spontanément ou bien persister des mois chez certaines personnes.

Voici une liste (non exhaustive) des pathologies associées à une hématospermie:

• Accident qui a affecté l'aine (comme par exemple tomber sur la barre de sa bicyclette)

• Inflammation de la prostate (prostatite), de l'épididyme (épididymite) ou de l'urètre (urétrite)

• Infections (chlamydia, herpès, cytomégalovirus, trichomonase, etc.)

• Calculs (pierres semblables à celles des calculs rénaux) dans les vésicules séminales ou la prostate

• Polypes dans l'urètre

• Obstruction des canaux ou conduits éjaculateurs

• Tumeurs bénignes (ex : adénome ou hypertrophie bénigne de la prostate) ou malignes de la prostate, de la vessie, des testicules, ou des vésicules séminales

• Cancers métastatiques qui se sont propagés d'un organe du corps humain au système génito-urinaire

• Kystes, hémorragies bénignes ou d'autres anomalies au niveau des vésicules séminales.

Attention! Si après avoir eu des relations sexuelles non protégées, vous observer au niveau du gland ou du pénis un sperme mêlé de sang, vérifiez bien l'origine de ce sang. Il peut très bien venir de votre partenaire !

Quels sont les symptômes de l'hémospermie?

Les symptômes qui accompagnent la présence de sang dans le sperme peuvent être une ou plusieurs des manifestations suivantes selon l'origine étiologique :

• Douleur à la miction

• Douleur à l'éjaculation

• Présence de sang dans l'urine (spermaturie)

• Douleurs lombaires

• Fièvre

• Sensibilité dans les testicules et/ou le scrotum

• Gonflement des testicules et / ou du scrotum

• Gonflement ou sensibilité dans la région de l'aine.

Comment peut-on diagnostiquer les pathologies responsables de la présence de sang dans le sperme ?

Un certain nombre d'examens peuvent être effectués après une consultation médicale. Les examens les plus courants comprennent une analyse des urines : un ECBU (examen cytobactériologique des urines) afin de diagnostiquer éventuellement une prostatite aiguë, identifier une infection sexuellement transmissible ou un autre type d'infection.

Quand cela est indiqué et quand le patient a plus de 45/50 ans, des recherches plus approfondies s'imposent. L'échographie endo-rectale ou l'IRM peuvent révéler des tumeurs ou autres anomalies. Dans certains cas, une analyse du sperme peut être recommandée (spermoculture).

Comment traite-on l'hémospermie ?

Le traitement de l'hémospermie est directement lié à la cause sous-jacente, si elle a été identifiée bien entendu. Parfois, le médecin prescrit des antibiotiques dans le cas d'un diagnostic présomptif de la prostatite (inflammation de la glande de la prostate). En effet, on sait maintenant qu'un homme sur quatre présentant une hémospermie souffre d'une prostatite. Cependant, les bienfaits thérapeutiques d'un tel traitement (antibiothérapie) n'ont pas été clairement établis.

Dans de nombreux cas, si la présence de sang dans le sperme n'est pas associée à une anomalie connue ou à des symptômes inquiétants, aucun traitement n'est donné puisque souvent les symptômes disparaissent sans un remède particulier. La plupart des cas d'hématospermie sont bénins et disparaissent sans traitement. Quand les symptômes persistent, une abstinence de plusieurs semaines est généralement recommandée.

Le cancer est heureusement une cause rare de la présence de sang dans le sperme. La majorité des cas ne sont pas liés au cancer, surtout chez les jeunes hommes.

Dans ce paragraphe, on ne peut pas parler davantage de traitements spécifiques (antibiotiques, chirurgie mineure ou majeure, rayons ou chimiothérapie) à l'hémospermie puisqu' ils dépendent de l'étiologie ou de la cause précise des symptômes.

Quand consulter un médecin ?

Dans le cas d'un jeune homme en bonne santé, la présence du sang dans le sperme n'est généralement pas une chose grave. C'est quelque chose qui arrive à beaucoup d'hommes. Il est cependant important de consulter un médecin si vous remarquez du sang dans le sperme et si vous avez des douleurs dans la région anale ou du pénis.

Conseil utile : Avant de consulter un docteur ou un urologue, il est bien de réfléchir aux questions suivantes qu'il sera susceptible de vous poser :

1) Quelle quantité de sang ai-je rencontré dans l'éjaculat ? Des traces, un peu, beaucoup ?

2) Le sperme était de quelle couleur ? Plutôt rose, rouge vif ou brunâtre ?

3) Est-ce la première fois que je vois du sperme rouge. Si non, combien de fois cela m'est-il arrivé dans le passé ?

4) Avez-vous une idée des raisons de la manifestation de l'hémospermie ?

5) Ai-je remarqué d'autres symptômes ou signes qui pourraient être associés à la présence de sang dans le sperme ?

 

Auteur: Alexis Roger

Alexis