• POLLUTION de l'AIR - 5 REMÈDES naturels pour lutter contre la pollution

    Pollution et Remèdes Naturels

    L'urbanisation rapide observée dans le monde entier a entraîné une forte augmentation d'émissions de polluants provenant de sources fixes de combustion (usines, industries, raffinerie, centrales de production énergétique, incinérateurs de déchets, cheminées, poêles, chaudière, etc.) et de sources mobiles (véhicules à moteur).

    Actuellement, environ 50% de la population mondiale vit dans des villes où elle est exposée à des taux de plus en plus élevés de polluants atmosphériques (particules ; oxydes de carbone, de soufre et d'azote ; métaux, hydrocarbures légers, composés organiques volatils).

    Découvrez 5 remèdes naturels, tous issus des plantes, qui peuvent nous aider à prévenir et à combattre les méfaits de la pollution de l'air sur notre santé. Nous parlerons des recherches qui ont été faites sur les propriétés des principes actifs qui peuvent nous aider à mieux respirer malgré la pollution qui nous entoure. On parlera de l'eucalyptus, du gingembre, du jaggery, de la bromélaïne et de l'origan. Mais dans un premier temps, nous aborderons les symptômes fréquents causés par l'environnement pollué.

    Les effets de la pollution de l'air sur la santé

    Une mauvaise qualité de l'air peut entraîner des problèmes cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral, arythmie, angine de poitrine, crise cardiaque, insuffisance cardiaque, hypertension), des problèmes respiratoires et pulmonaires (asthme, allergies, MPOC) et conduire au cancer du poumon.

    Lorsque le dioxyde d'azote (NOx), les composés organiques volatils (COV) et/ou les particules fines (PM) provenant de la pollution atmosphérique pénètrent dans les voies respiratoires, elles irritent les poumons. Certaines particules fines sont même cancérogènes. On sait que le dioxyde d'azote est susceptible d'augmenter la fréquence et la gravité des crises chez les asthmatiques. Le dioxyde d'azote favorise les infections pulmonaires des enfants.

    Les métaux sont très toxiques, ils s'accumulent dans l'organisme et affectent à long terme le système respiratoire, le système nerveux, le foie et les reins.

    Parmi les symptômes fréquents causés par la pollution de l'air, on retrouve la toux, la bronchite, les éternuements, les difficultés à respirer, les maux de tête, les étourdissements, la fatigue, l'irritation des yeux, du nez, de la gorge et même de la peau !

    Comment purifier nos poumons afin de préserver notre santé respiratoire ?

    5 remèdes naturels pour mieux respirer malgré la pollution

    1. L'Eucalyptus (Eucalyptus globulus)

    La pollution de l'air peut causer une irritation des voies respiratoires et favorise les rhinopharyngites, la bronchite et les crises d'asthme.

    Les feuilles de l'arbre eucalyptus sont très riches en huile essentielle et apportent des bienfaits thérapeutiques sur l'appareil respiratoire affecté par la pollution: nez, gorge, poumons, oreilles.

    Les feuilles d'eucalyptus contiennent de l'eucalyptol appelé aussi cinéol qui possède des propriétés antibactériennes et antiseptiques. L'eucalyptol apaise les irritations des sinus et c'est aussi un expectorant et fluidifiant qui permet de traiter efficacement les maux de gorge, la sinusite, la toux, la bronchite, la congestion, la pneumonie et d'une manière générale toutes les infections des voies respiratoires. Il aiderait aussi à lutter contre les symptômes de l'asthme.

    Plusieurs études ont prouvé que les feuilles d'eucalyptus peuvent être utilisées comme médicament naturel. Une étude réalisée en 2008 par le NYU Langone Medical Center a montré que 200 mg de cinéole pris trois fois par jour peut aider à réduire les plaintes liées aux sinus.

    Dans une étude à double insu, contrôlée contre placebo, l'utilisation de cinéol à une dose de 200 mg trois fois par jour a nettement amélioré les symptômes du rhume, de la congestion nasale, des maux de tête et du sentiment de malaise général. Peu d'effets secondaires significatifs ont été observés dans cette étude.

    Emploi de l'eucalyptus : L'eucalyptus peut être utilisé sous différentes formes, à partir de feuilles séchées. Il peut être utilisé en diffusion, en fumigation ou en inhalation.

    • Fumigation : Faites brûler des feuilles d'eucalyptus dans une pièce afin d'assainir l'air pollué.

    • Inhalation : Déposer 3 gouttes d'HE d'eucalyptus pure sur un mouchoir puis respirer. Recommencer 4 à 6 fois par jour. Ou bien diluez 3 ou 4 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus, dans un grand bol d'eau bouillante. Couvrez-vous la tête d'une serviette et inhaler 3 fois par jour les vapeurs de la préparation.

    • Infusion : Faites infuser 20 à 30 grammes de feuilles séchées d'eucalyptus par litre d'eau. Laisser infuser 20 minutes et prendre 4 ou 5 tasses par jour.

    Contre-indications : L'eucalyptus, et particulièrement son huile essentielle, est contre-indiqué aux femmes enceintes ou allaitantes, comme aux enfants en bas âge.

    2. Le Gingembre (Zingiber officinale)

    L'inflammation des voies respiratoires est clairement plus fréquente chez les personnes exposées à la pollution de l'air, à des particules comme le dioxyde de soufre ou le dioxyde d'azote.

    Certains composés trouvés dans le gingembre tels que le gingérol peuvent aider à réduire l'inflammation des voies aériennes inférieures et supérieures.

    Une nouvelle étude a révélé que l'ajout de composés de gingembre à l'isoprotérénol, un type de médicament contre l'asthme, améliorait ses effets bronchodilatateurs et contribuait à ouvrir les voies respiratoires. Si le gingembre est un remède naturel efficace contre les symptômes de l'asthme, cela est dû à sa puissante activité antioxydante, qui est attribuée à des constituants tels que le gingérol, le shogaol et la zingérone. On pense que ces composés ont des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques particulières similaires aux médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

    En outre, le gingembre soulager les nausées dues à la pollution.

    Emploi du gingembre : Préparez un thé ou un infusé de gingembre en mélangeant 1 à 2 cuillerées à café de gingembre râpé dans 1/2 litre d'eau très chaude. Laissez infuser une dizaine de minutes et buvez une tasse de cette infusion 3 à 4 fois par jour.

    Précautions d'emploi : le gingembre qui peut provoquer une irritation gastrique chez certains sujets.

    3. Jaggery ou Gur (Panela)

    D'origine indienne, le jaggery, ou gur, est un sucre naturel non raffiné qui est préparé en chauffant du sirop de sucre de canne, pour le réduire et le solidifier. Puis il est râpé ou haché.

    A cause de la pollution de l'air, la désintoxication du corps est devenue très importante de nos jours. Or le jaggery aide à détoxifier le corps en éliminant les substances toxiques.

    Dans une expérience animale, il a été observé que le jaggery est un remède naturel qui contribue à a éliminer les poumons des particules de charbon qu'on retrouvera dans les nœuds (ganglions) lymphatiques trachéo-bronchiques de l'animal. Il faut savoir que les ganglions filtrent la lymphe et font un travail d'épuration grâce au tissu lymphoïde les constituant.

    Ces résultats ainsi que l'action préventive du jaggery sur les lésions pulmonaires induites par la fumée suggèrent le potentiel du jaggery comme agent protecteur chez les travailleurs dans des environnements poussiéreux et enfumés.

    En outre, le Jaggery contient certaines vitamines et minéraux comme le zinc et le sélénium, qui aident à prévenir les dommages causés par les radicaux libres et renforcent la résistance aux infections.

    4. La bromélaïne

    La bromélaïne est une protéase (Enzyme qui hydrolyse les protéines et les polypeptides) à cystéine extraite des tiges et racines fraîches de l'ananas. La bromélaïne possède des vertus anti-inflammatoires, antalgiques, fluidifiantes, immunostimulantes et surtout anticancéreuses.

    Une étude a eu pour l'objectif d'étudier les bienfaits médicinaux de la bromélaïne sur l'asthme. L'étude a révélé que la bromélaïne réduit la sensibilisation allergique et immobilise le développement d'autres réponses inflammatoires affectant les voies respiratoires.

    Ces résultats suggèrent que cette enzyme aide à moduler l'ensemble du système immunitaire. Il peut effectivement aider à prévenir les allergies en s'attaquant à la cause : un système immunitaire hyperactif et hypersensible.

    Il a été observé dans l'étude que les cellules dendritiques CD11c (+) et les cellules présentatrices d'antigène DC44 étaient maintenues à distance lorsqu'elles étaient supplémentées en bromélaïne, signe que cette enzyme est capable de cibler la cause sous-jacente de l'asthme et des allergies.

    On comprend mieux comment la bromélaïne aide la plupart des gens exposés à une pollution atmosphérique. Ce remède naturel traite efficacement des symptômes comme un nez bouché, un nez qui coule, des yeux qui piquent, des ganglions lymphatiques enflés, une congestion et des difficultés à respirer.

    5. L'Origan (Origanum vulgare)

    On sait que les radicaux libres entraînent des dommages à notre organisme un peu comme la rouille sur le métal. Ces radicaux libres peuvent s'accumuler dans le corps par l'exposition à des facteurs environnementaux, tels que la fumée de cigarette et les polluants atmosphériques.

    Ce sont les antioxydants qui peuvent aider à protéger le corps contre les dommages causés par les radicaux libres.

    Une étude a comparé la teneur en antioxydants de 39 plantes médicinales, et a constaté que l'origan avait la plus forte concentration d'antioxydants. Cette plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées contient 3 à 30 fois plus d'antioxydants que des plantes tels que le thym, la marjolaine et le millepertuis. Cette activité antioxydante provient surtout de l'acide rosmarinique.

    L'origan biologique est naturellement riche en carvacrol, en flavonoïdes et en terpènes. Tous sont des décongestionnants naturels et des antihistaminiques.

    Lorsque la poussière, les produits chimiques, le pollen, les champignons microscopiques et les bactéries envahissent le corps, le système immunitaire réagit en libérant de l'histamine, ce qui provoque une réaction similaire aux réactions allergiques : congestion nasale, augmentation de la production de mucus et éternuements. L'origan est un remède antihistaminique naturel et très efficace !

    L'origan contient également du calcium, du magnésium, du zinc, du fer, du potassium, des vitamines A et C et de la niacine. Bien que ces composants n'affectent pas directement les problèmes des voies respiratoires supérieures, ils sont tous requis par le système immunitaire. Un apport adéquat en vitamines et en minéraux est primordial pour maintenir un corps en bonne santé capable de prévenir les problèmes respiratoires avant qu'ils ne commencent.

    Mode d'emploi : Il suffit de prendre 3 gouttes d'huile essentielle d'origan une fois par jour, mélangée dans un grand verre d'eau ou de jus d'orange. Répétez cette opération, 5 jours par semaines jusqu'à ce que disparaissent les symptômes. Ne dépassez pas 2 semaines de traitement !

    Précautions : L'origan est sans danger lorsqu'il est utilisé par voie orale en quantités couramment retrouvées dans les aliments. L'herbe séchée d'origan ne présente généralement aucun problème pour les femmes enceintes. Cependant l'emploi de l'huile essentielle d'origan est plutôt déconseillé pendant la grossesse et chez les femmes qui allaitent.

    Auteur : Alexis ROGER

    EBOOK : Protégez Enfin Votre Famille Des Produits Toxiques...

    Découvrez des recettes simples et 100% naturelles pour remplacer les produits toxiques et les médicaments qui empoisonnent votre famille et l'environnement…tout en faisant des économies.

    Protégez Enfin Votre Famille Des Produits Toxiques Grâce A Ces Recettes & Remèdes Naturels...